Home Sur le WebArticles Le baromètres 2018 du pharmacien et du médecin connectés : c’est pas terrible…

Le baromètres 2018 du pharmacien et du médecin connectés : c’est pas terrible…

by MédecinGeek
Lors du salon PharmagoraPlus les 7 et 8 avril, Direct Medica, Le Moniteur des pharmacies, Egora.fr et Medappcare ont présenté en exclusivité les résultats de leurs Baromètres 2018 du pharmacien connecté (5ème édition) et du médecin connecté (2ème édition). En fait les chiffres sont intéressants car ils permettent de comparer deux populations (Médecine et Pharmaciens) mais les résultats ne sont toujours pas en faveur d’un usage des Appli Mobiles par ces deux populations…

0
Quelle est la méthodologie ?

Baromètre du Pharmacien connecté : Sondage réalisé par mail par DirectMedica du 19 février au 07 mars 2018 sur un échantillon de 200 pharmaciens titulaires représentatifs de la population des pharmacies françaises en fonction de la répartition géographique et du chiffre d’affaires de l’officine.

Baromètre du Médecin connecté : Sondage réalisé sur Egora.fr le 26 février 2018 sur un échantillon de 235 médecins dont 122 généralistes et 113 spécialistes.

0

Quels sont les équipements ?

Les médecins sont équipés d’un smartphone pour 87 % et d’une tablette pour 70% et les pharmaciens pour 88,7 % et 62,7%. Les pharmaciens et les médecins utilisent beaucoup plus leurs smartphones à la fois pour un usage professionnel que personnel respectivement dans environ 72 et 76% des cas alors que les tablettes sont utilisés dans les deux usages seulement dans 42 à 45% des cas. La tablette tactile avec les patients est prête à être utilisée dans 79% des cas par les pharmaciens mais seulement dans 58,1% par les médecins.

0

Quels sont les usages et recommandation des Applications Mobiles en Santé ?

60% des pharmaciens ont déjà téléchargé des Applications en Santé pour un usage professionnel contre 78,3% des médecins. Les pharmaciens et les médecins ne sont pas encore certains que ces applications mobiles apportent vraiment un bénéfice pour la santé des patients, respectivement dans 46,5% et 57,9%.

72% des pharmaciens et 66,7% des médecins ne recommandent pas d’Applications Mobiles en santé à leurs patientèles… encore en 2018.

Ce qui est intéressant c’est que 32,7% des pharmaciens et 44,6% des médecins de savent pas quelles Appli recommander et le plus souvent se sont les patients qui vont les télécharger eux-mêmes dans 50,9% pour les médecin et dans 20,3% pour les pharmaciens. La recommandation d’une Appli Mobile en Santé est possible chez les pharmaciens suite à une incitation Institutionnelle (Ordre, Syndicat, association de patient…) dans 25,9% alors que pour un médecin cette incitation peut-être secondaire à un article paru dans la presse dans 75,6%.

Il est à noter qu’une Appli mobile proposée par un laboratoire pharmaceutique n’incite une recommandation seulement dans 16% par un pharmacien et dans 12,8% par un médecin…ce qui n’est pas beaucoup compte tenu de cet investissement important pour certains laboratoires.

Si les Applications Mobiles en Santé étaient évaluées par un organisme indépendant 58% des pharmaciens et 54,2% des médecins les conseillerez d’avantage à leurs patientèles.

Le niveau de confiance global pour une Application Mobile en Santé est paradoxalement assez élevé sur une échelle de 1 à 4. Ce qui n’est pas logique par rapport aux affirmations précédente dans la recommandation de ces Appli aux patients. Ainsi pour la qualité de l’information et le fonctionnement général le niveau de confiance se situe entre 2 et 3 ce qui est plutôt rassurant. En revanche la sécurité des données des patients montre un niveau de confiance attendu plus faible entre 1 et 2.

0

Il est inquiétant d’objectiver, que même si des Appli Mobiles en Santé peuvent à un moment être évaluées par un organisme indépendant, et donc normalement permettre aux médecins et aux pharmaciens d’avoir une “certaine sécurité” dans la prescription, elle ne seront pas pour autant recommandées en grand nombre… Nous voyons bien qu’il existe une véritable problématique dans l’usage de la mSanté par les médecins et les pharmaciens.

Les patients ne sont pas en avance dans l’usage du numérique dans leur santé ce sont les médecins et les pharmaciens qui sont en retard…

 

Source de l’étude – MedAppcare : https://www.medappcare.com/barometre-du-pharmacien-connecte-et-du-medecin-connecte/

Téléchargement de l’étude : https://www.medappcare.com/wp-content/uploads/2018/04/Comparaison-2018-Barom%C3%A8tres-.pdf